Décès de Cheikh Niass: Le lieutenant Ahmet Béchir Ndiaye chef du poste de police de Wakhinane Nimzath affecté

310

Quarante-huit après la mort à l’hôpital A. Le. Dantec de Mame Cheikh Niass, l’émigré arrêté à la suite d’un contrôle de routine par un agent de la police de Wakhinane Nimzath et envoyé en prison, la hiérarchie policière a pris la décision de relever le lieutenant Ahmet Bachir Ndiaye de son poste. Il dirigeait jusqu’ici la police de Wakhinane Nimzath, informe L’Observateur.


La décision est tombée vendredi 1er octobre 2021. Un document signé par l’Inspecteur Général de Police Seydou Bocar Yague, promu directeur général de la police nationale (Dgpn) au mois d’avril dernier. Dans le document, comme de règle, nulle trace des raisons qui ont motivé le départ du lieutenant Ahmet Béchir Ndiaye, jusque-là chef du poste de police de Wakhinane Nimzath. Il quitte ce commissariat de la banlieue pour rejoindre la Direction de la Formation de la Police Nationale située à l’École de Police. Il est remplacé par un autre lieutenant venu de la Sûreté urbaine nichée au commissariat central de Dakar.


La décision d’affectation du lieutenant Ahmet Béchir Ndiaye était-elle actée avant l’affaire Mame Cheikh Niass.
Nul ne sait, sauf certainement, la hiérarchie qui détient le pouvoir discrétionnaire de faire migrer les agents de tel à tel autre poste. Cependant, en banlieue, on soupçonne fortement que l’affectation du lieutenant Ndiaye soit liée au tollé soulevé par l’affaire Mame Cheikh Niass, Faut-il alors voir dans l’affectation du lieutenant Ndiaye une volonté de couper l’herbe sous les pieds de la famille du défunt qui a menacé de constituer un pool d’avocats afin que toute la lumière soit faite sur cette affaire ?

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.